Historique

Les premières mentions de notre village sont Curbiriaco 1261, Curbirie fin du XIIIe siècle, Corberier en 1577 sur la carte de la République de Berne pour devenir enfin Corbeyrier.

Notre région apparaît dans l’histoire aux environs de 515 lors de la fondation de l’Abbaye royale de St-Maurice. Au Moyen Age elle fait partie du Duché de Savoie.

En 1475 Berne s’empare des domaines savoyards de la rive droite du Rhône,qui constituèrent le Gouvernement d’Aigle. Notre village est au coeur d’une légende ce cette période celle dite "le Trou des Bourguignons" qui serait liée à la défaite de Charles Le Téméraire en 1476 et à la débâcle de ses mercenaires qui traversaient le pays en le pillant.

Nos ancêtres en auraient massacré quelques uns, puis enterrés pêle-mêle à la Praille dans un grand trou nommé Creux des Bourguignons.

Le 4 mars 1584, un tragique éboulement modifie le paysage de notre région, du haut de Luan jusqu’au village d’Yvorne. Début de mars eut lieu un important tremblement de terre qui fut ressenti jusqu’à Genève, les jours suivants plusieurs secousses furent observées pour aboutir a un gigantesque éboulement qui enseveli le village de Corbeyrier ainsi qu’une partie du village d’Yvorne dont la résidence secondaire du Gouverneur. Cette demeure fût rebâtie en 1611 par Antoine d’Erlach et Agathe de Diesbach et se nomme La Maison Blanche.

La révolution vaudoise de 1798 donna l’indépendance et l’avènement du nouveau canton de Vaud qui entra dans la confédération en 1803. On procéda à la réorganisation des paroisses. La vie des habitants ne changea guère, ils continuèrent à vivre chichement d’agriculture de bûcheronnage et de chasse.

Depuis 1873, les touristes découvrent nos montagnes, les excursions, le ski, l’air pur et les bienfaits de nos régions pour la santé. Le paysage de nos Alpes vaudoise change, on construit des hôtels, des pensions, des routes d’accès et des chemins de fer.

Corbeyrier a également ses hôtels, c’est une station déjà reconnue. M.Dequis est propriétaire de l’hôtel Victoria et M.Tauxe de l’hôtel Bellevue à Boveau. Il y a aussi la pension de famille Dubuis et la pension des Dents-du-Midi. La paroisse demande alors la construction d’un temple qui fût inauguré le 19 juillet 1908.

Cette époque devait être la "Belle Epoque", une grande animation régnait dans notre village; les courses de la Diligence amenant les vacanciers depuis Aigle, les parties de bob sur la route de Luan, le tennis à l’Hôtel Victoria, le boulanger, les épiceries, les cafés toute une vie active en plus de l’agriculture.

Après la 1ère et la 2ème guerre mondiale la vie repris beaucoup plus calmement et les réfugiés remplacèrent les vacanciers dans les hôtels de la place.

Ces mêmes hôtels et pensions se transformèrent entre les années 1950 à 1970 en colonies de vacances pour les enfants d’Aigle, de Genève et même de Belgique.

Ce sont maintenant les personnes âgées qui bénéficient de ces bâtiments restructurés en établissements médico-social.


Fort de Champillon

Le fort de champillon est un ancien fort militaire se trouvant sur la commune de Corbeyrier. Le fort a été construit entre 1942-1943 pour être remis l'année suivante à l'armée suisse qui l'a utilisé jusqu'en 1994.


Photos historiques